Menu Menu Naviguez

naviguez

Vendredi 16 avril 2021

La Voix, le loin

Installation de Jean-Luc Raharimanana

Scrollez vers le bas

Jean-Luc Raharimanana est malgache, auteur et artiste multidisciplinaire.

Il connaît bien Bibracte puisqu'à l'occasion du prix littéraire Jacques Lacarrière, qu'il a obtenu en 2018, il y est venu en résidence d'écriture.

Bien sûr, une résidence dans un lieu si particulier ne pouvait que l'inspirer. Il en est découlé une centaine de poèmes, qu'il a choisi de faire résonner avec ses photos de voyage tout au long d'un parcours dans la si particulière forêt du mont Beuvray. A la croisée des chemins et des influences, le Morvan rencontre Madagascar, l'écrit rencontre l'image, et tout ceci débute ou se termine dans une tromba, cabane de transes de tradition malgache retravaillée pour en faire un lieu d'immersion dans un univers de son et d'images.

 

"C’est une interrogation artistique, du fait de mes origines malgaches où la représentation n’est pas simplement une affaire d’artiste mais une implication directe du public aussi. Réinterroger l’espace du jeu, la circulation du regard et l’énergie de l’interprétation, réinventer le rapport au public. Un poète qui met en œuvre une installation texte/photo/vidéo/musique, qu’est-ce donc ? Quand les textes sont exposés sur d’inhabituels supports : des tôles rouillées, des trous d’arbres centenaires, des bâches sur le sol, des pupitres troués qui mangent les lettres…

Quand les photos empruntent à la peinture et au graphisme, quand les ombres profilent les narrations… Quand la vidéo ne représente pas mais suggère, quand la musique embarque dans des sons inattendus ou dans des mélanges de culture surprenants… Quel public crée-t-on ? Ou que crée le public à cet instant ? Qu’amène-t-il avec lui ? Que ramène-t-il ? C’est une étape mais aussi un instant rare et indépendant. (…)"

Raharimanana

  • informations pratiques

    Création vidéo de Yann Marquis.
    Créations sonores de Jean-Christophe Feldhandler, Vivien Trelcat et Jean-Luc Raharimanana.
    En partenariat avec le Centre international d'art et du paysage Ile de Vassivière.

    A voir autour du musée et sur le site de Bibracte, jusqu'au 14 novembre 2021.

    Gratuit.