Menu Menu Naviguez

naviguez

Il y a 2000 ans

Une ville éphémère aux multiples visages

Scrollez vers le bas

Bibracte est fondée à la fin du IIe siècle avant notre ère, au sommet du mont Beuvray, par le peuple éduen qui en fait sa capitale. Occupée pendant un siècle, cette ville fortifiée gauloise – appelée oppidum par César – est l’une des plus caractéristiques et des mieux préservées, avec ses remparts et ses quartiers s’étendant sur 200 ha.

Bibracte eut une brève existence. Sa population s’y installe vers la fin du IIe siècle avant notre ère, en l’espace de deux ou trois décennies tout au plus. A son apogée, vers 20 avant notre ère, on estime que le nombre d’habitants était situé entre 5 000 et 10 000. La ville se vide complètement à la charnière du 1er siècle avant et du 1er siècle après notre ère.

Dès sa fondation, Bibracte est entouré d'une fortification continue de 7 km, bientôt resserrée à 5 km.

Le trait le plus marquant de Bibracte est le contraste entre une architecture de bois et de terre dans la tradition gauloise et une architecture de pierre d’origine méditerranéenne qui apparaît peu après la conquête de la Gaule par César, lorsqu'elle est adoptée par les aristocrates éduens. Mais l’architecture romaine ne détrône jamais la première. A la fin du Ier siècle avant notre ère. se côtoyaient ainsi de vestes demeures à la romaine en pierre, avec leurs toitures surbaissées en tuiles et des maisons à pans de bois et toitures pentues recouvertes de chaume ou de bardeaux.

Bibracte, c'était aussi un centre économique actif, où étaient consommées et échangées des denrées issues du commerce - en premier lieu, de grandes quantités de vin italien - et toute la gamme des objets fabriqués par les nombreux ateliers de la ville.